Cas : Nouveaux contrats pour une maison d’édition

Point de départ
Une maison d’édition de taille moyenne qui publie différents hebdomadaires et mensuels se dispose à prolonger ses contrats de prépresse, d’impression, de papier et de finition.

Mission
PaperChainManagement doit dresser un tableau qui inclut les éléments suivants de la chaîne logistique :
– les prix actuels et les conditions des contrats
– la conformité du marché
– le flux de travaux
– l’optimalisation de la chaîne logistique

Exécution
Exécution
Après les premières études (recherche d’informations, contrôle des factures, recherche contractuelle), un projet concernant les économies à réaliser et les ajustements du flux de travaux est conçu. Ces économies constituent les prémisses des négociations en matière de prolongation de contrats. PaperChainManagement développe une procédure d’appel d’offre. Des négociations séparées sont menées avec tous les fournisseurs. En dernier lieu de nouveaux contrats, dont la durée de validité et les conditions font l’objet d’une attention toute particulière, sont établis.

Résultat
L’approche de PaperChainManagement semble avoir porté ses fruits. Sur un budget de plus de 30 millions d’euros, une économie de plus de 14 % a été réalisée. « Nous savions effectivement que des économies étaient possibles mais ceci a dépassé toutes nos prévisions », a déclaré le directeur financier de cette maison d’édition.


Cas 2 : Fondation

Valeur ajoutée grâce au PMScan : vision plus claire et réduction des coûts
Une fondation opérant à l’échelon national et disposant d’un budget important de promotion et de marketing souhaite y voir plus clair dans l’affectation de ses différents budgets. De grandes et onéreuses campagnes sont déployées, avec beaucoup de marketing direct tel que publipostages et autres. PaperChainManagement a été chargé, par le biais de son PMScan, de faire en sorte que les coûts soient plus transparents et surtout que l’achat de tous les produits soit conforme au marché
Le PMScan a révélé qu’au terme de nombreuses années d’achat auprès des mêmes fournisseurs, les prix des divers produits étaient complètement déconnectés de la réalité du marché. Les problèmes se situaient notamment au niveau des « frais cachés » récurrents. La direction a finalement adopté une approche totalement différente. « Les nouvelles idées apportées par PaperChainManagement et les économies potentielles sur les achats directs ont renversé la situation. Nous avons suivi la plupart des recommandations et considérablement amélioré la rentabilité de nos budgets », a affirmé la direction de la fondation.

Des changements ont également été opérés au niveau organisationnel. « Les résultats du PMScan ne pouvaient pas rester sans conséquences pour l’organisation. Nous avons sous-traité la plus grande partie des achats et l’accompagnement de toutes les productions. Cela présente l’avantage de réduire les coûts et l’effectif du personnel tout en améliorant considérablement nos performances. D’un point de vue des achats, nous sommes désormais à jour en permanence et avons accès aux fournisseurs adéquats. PaperChainManagement, ce sont pour nous des professionnels qui apportent également à cet égard une valeur ajoutée incontestable ».


Cas : Société de vente par correspondance / détaillant européen

Point de départ
Un détaillant prospère (chef de file) avec de nombreux établissements dans divers pays européens publie périodiquement différents catalogues de vente par correspondance dans plusieurs langues. Suite à différentes études relatives aux économies de coûts menées par une des sociétés de conseil les plus importantes et reconnues, le détaillant a finalement fait appel au savoir-faire spécifique de PaperChainManagement.

Mission
PaperChainManagement a pour mission d’examiner à la loupe la chaîne logistique dans son ensemble (du prépresse au transport) et de faire apparaître les principaux inducteurs de coût et les possibilités d’économie.

Exécution
Après analyse de la situation existante, un premier compte rendu, dans lequel PaperChainManagement mentionne les domaines où des économies de coûts sont possibles, est rédigé à l’intention des membres du management et du conseil d’administration.
S’y trouvent également des analyses supplémentaires concernant les développements des prix des dernières années, la mise en évidence des (in)cohérences, etc.
Un appel d’offre détaillé avec commentaires est lancé à l’intention des fournisseurs aussi bien existants que nouveaux. Les (nouveaux) fournisseurs sont établis dans plusieurs pays européens. Toutes les étapes de la chaîne logistique feront l’objet de négociations séparées.

Résultat
Les économies ainsi dégagées se situent au-dessus des 13 %. « Sur un budget de plus de 30 millions d’euros, il s’agit d’un montant qui n’est vraiment pas négligeable », affirme le responsable du service d’approvisionnement. « L’étude conduite par PaperChainManagement nous a apporté beaucoup de transparence. Maintenant nous savons quels sont les principaux éléments constitutifs des coûts et comment influencer ces facteurs. »


CCas : Stratégie d’approvisionnement

Point de départ
Un gros détaillant avec un chiffre d’affaires de plusieurs milliards. Différentes formules de magasins dans divers pays européens achètent chaque année des imprimés promotionnels pour plusieurs dizaines de millions d’euros. L’objectif du nouveau propriétaire consiste à augmenter la valeur de l’entreprise sur la base du coût total de possession.

Mission
Dans cette mission, PaperChainManagement se voit attribuer les objectifs suivants :
– rendre l’ensemble de la chaîne de valeur (du prépresse à la distribution) transparent
– niveau d’économie souhaité : plus de 10 % du budget annuel
– durée du projet pour l’approvisionnement : huit semaines
– champ d’action pour les fournisseurs : l’Europe

Exécution
Ce vaste projet pour l’approvisionnement a démarré par une réunion avec tous les fournisseurs. Tous les approvisionneurs européens potentiels importants ont été invités à cette occasion. Dans sa présentation, le directeur général a expliqué tous les objectifs et l’approche du projet, à savoir la nouvelle stratégie de l’approvisionnement. PaperChainManagement a ensuite analysé et calculé tous les produits.
Sur cette base, l’ensemble des économies potentielles a été mis en évidence. Pour plus de 50 produits, des appels d’offres ont été développés. Tous les fournisseurs ont été informés de la même manière sur la méthode de travail, l’approche, les conditions de paiement, etc. En fin de compte, PaperChainManagement a traité automatiquement plus de 550 appels d’offres complétés. Un classement par produit a été établi en fonction des résultats. Ensuite, les négociations finales ont commencé en liaison avec le client.

Résultat
PaperChainManagement a mené ses travaux de base dans les temps. Le niveau des économies a été largement atteint. « Sur un budget de plus de 45 millions d’euros, il est question d’un montant énorme. Structurellement parlant, il faut vendre beaucoup pour réaliser ce genre de bénéfices » déclare le directeur de l’approvisionnement.


Cas : Modèles d’achat d’une entreprise internationale

Point de départ
Une entreprise internationale cotée en Bourse demande une étude sur les possibilités de sourçage direct de papier. Comme le matériel de publicité et de promotion est imprimé et diffusé dans différents pays, il faut imaginer des options pour une approche paneuropéenne. Le budget total s’élève à 50 millions d’euros.
Exécution
PaperChainManagement a fait un inventaire des méthodes de travail dans les différents pays et des produits utilisés. Par région, des analyses SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats – Forces, Faiblesses, Possibilités, Menaces) ont été réalisées et une étude a été menée sur les synergies (cachées) relatives aux formats, au gaspillage, aux qualités de papier, etc. En outre, une analyse sur les tâches, les responsabilités, les flux monétaires et les risques d’échec potentiel a été réalisée dans chaque pays en collaboration avec les managements locaux.

Résultat
PaperChainManagement a développé deux modèles d’achat sur le sourçage direct de papier et a élaboré des protocoles par lesquels le client réalise, avec un minimum de main-d’oeuvre et de risques, une économie de plus de 8 %. « Ce projet nous a appris énormément sur les modalités des relations entre l’industrie du papier et l’industrie graphique. Le sourçage direct nous offre en tout cas la transparence », déclare le directeur de l’approvisionnement.